Contenu

Bilan des plans de surveillance des produits de la pêche

Résultats du plan de surveillance entre 2013 et 2017 :

Les résultats présentés ci-dessus concernent les 1929 prélèvements effectués entre mi 2013 et fin 2017.

Sur les 3 dernières années, les résultats du plan de surveillance affichent un taux de conformité de 90% (en dessous de la limite maximale de résidus de 20µg/kg). L’augmentation des non-conformités à partir de 2015 s’explique par la modification du plan d’échantillonnage. Il a été ciblé sur sur les espèces à risque.

jpg - 32.2 ko

Les espèces en zone côtiere sont les plus impactées par la contamination à la chlordécone. Ces espèces sont les poissons blancs (avec 50% de non conformité) comme le mulet (blanc ou camot), le brochet de mer, la parapèle ou encore la blanche cendrée , suivis par les crustacés (avec 32% de non conformité) les langoustes (avec 22% de non conformité) et en moindre mesure les poissons rouges (avec 11% de non conformité) et cartilagineux (avec 10% de non conformité).

Les poissons pélagiques, comme le thazard bois, le thon (jaune, bariolé) et le marlin bleu, ainsi que les mollusques sont peu impactés par la chlordécone, respectivement 1,3% et 0% de non-conformité .

jpg - 67.3 ko