Contenu

Qu’est-ce qu’un produit phytopharmaceutique (PPP)

Les produits phytopharmaceutiques sont définis, à l’article 2 du RCE n° 1107/2009 comme étant « les produits, sous la forme dans laquelle ils sont livrés à l’utilisateur, composés de substances actives, phytoprotecteurs ou synergistes, ou en contenant, et destinés à l’un des usages suivants :

a) protéger les végétaux ou les produits végétaux contre tous les organismes nuisibles ou prévenir l’action de ceux-ci, sauf si ces produits sont censés être utilisés principalement pour des raisons d’hygiène plutôt que pour la protection des végétaux ou des produits végétaux ;
b) exercer une action sur les processus vitaux des végétaux, telles les substances, autres que les substances nutritives, exerçant une action sur leur croissance ;
c) assurer la conservation des produits végétaux, pour autant que ces substances ou produits ne fassent pas l’objet de dispositions communautaires particulières concernant les agents conservateurs ;
d) détruire les végétaux ou les parties de végétaux indésirables, à l’exception des algues à moins que les produits ne soient appliqués sur le sol ou l’eau pour protéger les végétaux ;
e) freiner ou prévenir une croissance indésirable des végétaux, à l’exception des algues à moins que les produits ne soient appliqués sur le sol ou l’eau pour protéger les végétaux. »

Ainsi, ces différents usages correspondent par exemple aux insecticides (a), fongicides (a), acaricides (a), nématicides (a), répulsifs (a) ; à certains stimulateurs de croissance (b) ou régulateurs de croissance (e) ; aux herbicides (d) et aux produits de traitement après récolte des grains, des agrumes, des ensilages (c).

Il est important de noter que le point commun des produits phytopharmaceutiques est leur action de protection des végétaux ou des produits végétaux contre des organismes qui leur sont nuisibles.

Ce point commun les distingue notamment des produits biocides dont l’objectif est la lutte contre des organismes nuisibles à l’homme, ses activités, ses produits, les animaux ou l’environnement de manière générale.

Il est nécessaire de préciser que l’utilisateur, s’entend comme l’utilisateur « final » du produit, c’est-à-dire la personne qui effectue le traitement à l’aide du produit phytopharmaceutique, qu’il s’agisse d’un professionnel des secteurs agricoles ou non-agricoles (par exemple : espaces verts, golfs) ou d’un amateur souhaitant traiter son potager, son jardin ou encore ses plantes d’intérieur ou de balcon.